Skip to main content

Voici la recette de la pissaladière écrite dans l'Inventaire du Patrimoine Culinaire de la France par

Le Conseil National Des Arts Culinaires, Albin-Michel, 1995

Achetez le livre
recette-authentique
pissaladière maison

La pissaladière : recette d'une tarte salée

La pissaladière est une tarte de Nice, la fameuse "pissaladière niçoise". La “pissaladiera” doit son nom au “pissalat” (voir description ci-dessous); dont la production artisanale est réalisée de mai à août et dont on badigeonnait autrefois la pâte de cette tarte avant de l’enfourner.
L'origine de la pissaladière remonte au Moyen Âge, quand les marins et les pêcheurs de la région niçoise utilisaient la pissalat, une pâte à base d'anchois et de sel, avec l'utilisation de conserver le poisson pendant les longs voyages en mer. Avec le temps, la pissalat est devenue un ingrédient de la cuisine provençale, et a donc été utilisée pour garnir les tartes et les pains.
La recette traditionnelle de la pissaladière n'as pas grandement évolué au fil des siècles, les ingrédients de base, comme les oignons, les anchois et les olives noires, sont restés la base de la recette. Pour la pâte, elle est généralement préparée à partir de farine, d'eau et d'huile d'olive. On la retrouve de temps en temps aromatisée avec des herbes provençales comme le thym et le romarin.
Une pissaladière gastronomique et fidèle à son origine doit être confectionnée avec de la pâte au levain commandée chez le boulanger.
Petit à petit, la recette pissaladière est devenue un plat emblématique de la cuisine niçoise, habituellement servie en entrée ou comme plat principal avec une salade verte. Une pissaladière gastronomique peut aussi être dégustée en apéritif, coupée en petits carrés.
Temps de préparation 25 minutes
Temps de cuisson 2 heures 25 minutes
Repos 20 minutes
Temps total 3 heures 10 minutes
Type de plat Apéritif, Entrée, Plat principal
Cuisine Française
Portions 4 personnes

Ingrédients
  

Garniture

  • Pâte à pain400 g de pâte à pain au levain du boulanger
  • Oignons2,5 kg d'oignon
  • Ail et une gousse4 gousses d'ail
  • Bouquet-garni1 bouquet garni
  • anchois1 douzaine de filets d’anchois au sel
  • olive noire2 douzaines olives noire niçoise
  • Huile d'olive10 cl d'huile d'olive

Instructions
 

  • Etape 1 :
    Émincer les oignons. Les faire revenir à l’huile dans une cocotte à feu très doux, avec l’ail épluché mais non pelé et avec le bouquet garni. Couvrir et laisser compoter pendant au moins 2 heures en remuant avec une cuillère en bois. En fin de cuisson, les oignons doivent s’écraser sous la fourchette sans être colorés.
    2,5 kg d'oignon, 4 gousses d'ail, 10 cl d'huile d'olive, 1 bouquet garni
  • Etape 2 :
    Etirer la pâte à la main en lui donnant une forme ronde sur une épaisseur de 3 mm (environ) et en façonnant un rebord pour retenir la garniture. La laisser lever pendant 20 mn et préchauffer le four à 210°.
    Lorsque la pâte est levée la mettre au four pendant 10 mn puis la sortir sans éteindre celui-ci.
    400 g de pâte à pain au levain du boulanger
  • Etape 3 :
    Retirer de la compotée d’oignons les gousses d’ail et le bouquet, saler très légèrement (attention aux anchois).
    Etaler sur la pâte les oignons avec une écumoire pour égoutter l’huile puis disposer les filets d’anchois et les olives. Présenter la pissaladière très chaude.
    1 douzaine de filets d’anchois au sel, 2 douzaines olives noire niçoise
Keyword authentique pissaladière, pissaladière, recette pissaladière, recette tarte salée, vrai recette pissaladière
Alors cette recette ?Laissez un avis !

Vins Rouges conseillés

Coteaux varois en Provence rouge (AOC)

Meilleurs millésimes :
2001 / 2006 / 2007 / 2009

Cépage(s) :
Cinsaut, Syrah, Grenache N, Mourvèdre

Coteaux d'Aix-en-Provence rouge (AOC)

Meilleurs millésimes :
2001 / 2006 / 2007 / 2009 / 2011

Cépage(s) :
Cinsault, Grenache N, Syrah, Curnoise, Mourvèdre,

Côtes de Provence Sainte-Victoire rouge (AOC)

Meilleurs millésimes :
2001 / 2006 / 2007 / 2009

Cépage(s) :
Cinsault, Grenache N, Syrah

Côtes de Provence la Londe rouge (AOC)

Meilleurs millésimes :
2001 / 2006 / 2007 / 2009

Cépage(s) :
Grenache N, Syrah, Mourvèdre

Vins Rosés conseillés

Coteaux varois en Provence rosé (AOC)

Meilleurs millésimes :
2007 / 2009 / 2010

Cépage(s) :
Cinsaut, Syrah, Grenache N, Mourvèdre

Côtes de Provence Sainte-Victoire rosé (AOC)

Meilleurs millésimes :
2007 / 2009 / 2010

Cépage(s) :
Cinsault, Grenache N, Syrah

Bellet rosé (AOC)

Meilleurs millésimes :
2001 / 2006 / 2007 / 2009 / 2010

Cépage(s) :
Brachet, Fuella nera

Les Baux de Provence rosé (AOC)

Meilleurs millésimes :
2007 / 2009 / 2010

Cépage(s) :
Grenache N, Syrah, Mourvèdre

2 Comments

Laisser un commentaire